Destinations de voyage en France > France : qui bénéficie le plus du tourisme ?

France : qui bénéficie le plus du tourisme ?

  • par

Le tourisme en France, c’est 83 millions de touristes étrangers et 134 milliards d’euros dépensés (chiffre 2012 de l’OMT). Mais qui en bénéficie le plus ?

Il faut savoir que les français qui partent en vacances à l’intérieur des terres sont à l’origine des deux tiers des revenus du tourisme, c’est à dire prêt de 100 milliards d’euros à eux tout seuls. Autant dire que ces mouvements intra-territoire sont à l’origine de fortes disparités, car, et cela ne surprendra personne, le français qui voyage en France pars plus volontiers vers les côtes que dans le fond de la Creuse.

Paris, PACA et Rhône-Alpes en tête

Sans titre 2Ainsi, les régions qui gagnent le plus sont, sans surprise, la Capitale, Paris, avec 38,8 milliards d’euros (dont une bonne part issus de voyageurs étrangers, notamment venus d’Asie), la Région PACA, qui, grâce à ses plages, son soleil et ses cigales, récupère un peu plus de 18 milliards, et la région Rhône-alpes, 17,3 milliards, remercie ses plus beaux monts.

A elles 3, ces zones concentrent donc plus de la moitiés des revenus du tourisme. Les 19 autres régions françaises (selon l’ancienne carte), se partagent donc les quelques 67 milliards restant, de façon toutefois assez disparate.
La Bretagne et le Sud-Ouest se plaçant légèrement devant le reste du pays.
Il est bon de noter, également, que si la Corse ne gagne « que » 2,5 milliards d’euros grâce au tourisme, cela représente quand même un tiers de son PIB ! C’est d’ailleurs LA région qui vit le plus sur cette activité.

Transports et hébergements : premiers postes de dépenses

Rien de nouveaux sous les tropiques, on dépense principalement en transport (environ 20% du budget), qu’il s’agisse des transports non-urbains pour le trajet initial (train, avion, etc), ou des transports sur place (bus, métro, taxi, voiture…). Juste derrière, l’hébergement (16%). Une position certes honorable mais qui ne cesse de chuter, avec l’arrivée de nombreux concept tels que AirBnb, l’échange de maison ou encore le Couchsurfing. Suivent ensuite l’alimentation (restaurants, cafés et supermarchés confondus), les loisirs et, plus loin, le shopping pur et dur.

 

Sources : INSEE / LeMonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.